< Browse more articles

Les circonstances actuelles de notre industrie posent un risque pour les services essentiels que notre industrie procure

Une saison de lutte contre les incendies particulièrement lente dans l’Ouest et la pandémie COVID-19 ont placé plusieurs de nos exploitants et les services essentiels que notre industrie procure dans une situation précaire. Toutes les semaines, je parle avec des membres qui éprouvent des difficultés dans cette saison. La pensée virtuellement unanime est que les exploitants qui survivront prendront des années à se remettre de cette crise.  Plusieurs projets discrétionnaires prévus au printemps ont été retardés jusqu’à l’an prochain ou carrément annulés. En raison des exigences de distanciement social et d’autres mesures d’atténuation des effets de la crise, plusieurs clients n’ont pas encore repris leurs pleines activités. Les exploitants déploient tous les efforts pour mitiger le risque de transmission du virus, mais il est évident que la confiance du public voyageur est lente à revenir.

Si le secteur de l’aviation continue de souffrir de la pandémie, le problème peut réduire le nombre d’exploitants capables de fournir des services essentiels l’an prochain, ou même dans les années à venir. J’entends régulièrement qu’il y a « trop d’exploitants » qui font concurrence pour les mêmes clients, avec une forte concurrence de prix. L’industrie de l’hélicoptère n’a jamais eu froid aux yeux, mais cette pandémie risque de changer cette attitude de nombreuses manières.  Même les régions actives comme Dryden où le potentiel de travail pour les exploitants est important, le printemps et l’été n’ont pas été particulièrement occupées jusqu’ici. Les organismes provinciaux de lutte contre les incendies ayant toujours eu un surplus d’équipement, il serait difficile de contempler une pénurie d’équipement dans les temps à venir.

L’ACH prépare une autre soumission au gouvernement demandant un appui financier, tout en insistant sur les dommages que cette pandémie causera à nos clients, et particulièrement ceux qui nous engagent pour fournir des services essentiels. Si vous d’autres exemples de défis qui se posent à notre industrie dans le contexte de la pandémie, communiquez avec fred.jones@h-a-c.ca sans tarder pour nous aider à préparer la soumission de l’ACH.