< Browse more articles

Après le pire de la pandémie COVID-19, Transports Canada tourne maintenant son attention au processus de relance et de reprise des activités de l’industrie du transport. Les transporteurs aériens ont entrepris de restaurer la confiance des voyageurs en ce qui concerne la sécurité sur les vols réguliers. Les problèmes des exploitants de services d’hélicoptère sont, comme toujours, un peu différents. Nos clients voyagent ensemble en plus petits groupes et passent souvent du temps ensemble sur le terrain. Ces clients veulent toutefois réactiver des projets qui ont été retardés ce printemps pour les réaliser dans ce qui reste de la courte saison estivale, et ils transitent rarement par de grands terminaux remplis de voyageurs. C’est la nature inhérente de la plupart des exploitants de services d’hélicoptère. Je crois toutefois que notre industrie se rétablira plus rapidement que d’autres secteurs de l’aviation commerciale une fois que les restrictions auront été atténuées.

Nous avons besoin d’un appui solide dans ces circonstances, et il y a un nombre d’initiatives et de décisions qui bénéficieraient particulièrement à l’industrie canadienne des services d’hélicoptère commerciaux. Les mesures les plus évidentes comprennent la prolongation de la date d’application de la nouvelle réglementation relative à la gestion de la fatigue (qui doit entrer en vigueur dans deux ans et demi pour l’industrie de l’hélicoptère), la prolongation de la réduction des frais imposés par Transports Canada, un soutien financier à notre secteur de l’industrie, des procédures mises à jour relativement à l’équipement de protection individuelle et aux méthodes de désinfection fondées sur le risque, des avis rapides sur tout changement aux mesures de quarantaine internationales/transfrontalières et interprovinciales pour les employés du secteur de l’aviation, l’aide du gouvernement dans le processus de formation et de perfectionnement à mesure que de nouvelles procédures relatives à la santé sont appliquées, une réduction graduelle des exemptions présentement en vigueur afin d’éviter le choc et les inconvénients à l’industrie pendant le processus de reprise fragile, par exemple. Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager avec fred.jones@h-a-c.ca.

Voici certains documents que Transports Canada a fait circuler pour aider à guider les discussions :

Summary – Recovery

Aviation Recovery

Framework Placemat