< Browse more articles

Des temps incertains

Pour ceux qui suivent les informations quotidiennes sur la COVID-19, comme je le fais, nos statistiques nationales ne semblent pas progresser dans notre combat contre ce virus. Certaines provinces semblent mieux gérer la situation que d’autres.

Certaines de nos opérations qui sont considérées comme des services essentiels peuvent être bénéfiques pour certains des exploitants de notre industrie qui peuvent tirer parti de la situation, mais plus que jamais, les exploitants attendent ce qui va se passer lors de la saison de lutte contre les incendies de forêt.  

Plusieurs exploitants ont réduit leur personnel de 50 % à 80 %, mais ils devront les réembaucher dès que les activités reprendront.

Pour certains, il s’agit de survivre d’ici là. Le gouvernement fédéral a créé un nombre de programmes pour aider les entreprises touchées par la crise. Or, la plupart de nos membres exploitants ne sont pas admissibles à ces programmes.

Le gouvernement parle d’offrir des programmes semblables à l’industrie de l’aviation, mais peu de ces programmes se sont matérialisés, hormis la récente annonce d’un financement pour les exploitants desservant les régions nordiques. L’ACH a avancé que notre segment de l’industrie est l’un des plus vulnérables et qu’il est affecté par la pandémie dans la période la plus précaire de notre cycle d’opérations annuel.

Cette crise a réellement ébranlé notre industrie à sa base. Notre industrie a besoin d’une aide immédiate à court terme pour nous permettre de saisir l’occasion de la nouvelle saison.