< Browse more articles

Le syndicat a présenté comme argument le cadre juridique requis pour justifier des tests de dépistage de drogues et d’alcool dans un environnement de travail syndiqué qui reconnait le droit à la vie privée en l’absence de motifs raisonnables pour soupçonner des facultés affaiblies. Pour justifier des tests au hasard, un employeur doit démontrer qu’il existe un problème de consommation de drogues ou d’alcool au travail.

Plus d’info