< Browse more articles
À la base : vos valeurs clés

Par Mike Campion

Quel impact négatif peuvent avoir les « pommes pourries » dans votre organisation? N’avoir aucun mauvais employé est-il un objectif réaliste? Mais d’abord : qu’est-ce qu’un mauvais employé?

  • Est-ce seulement quelqu’un qui fait mal son travail?
  • Quelqu’un qui prend trop de congés?
  • Quelqu’un qui a tendance à cogner sur d’autres employés?

Bien qu’aucune de ces définitions ne soit idéale, elles sont toutes axées sur les résultats plutôt que la cause fondamentale.
Au lieu de tenter de créer une liste détaillée des choses « à faire » et « à ne pas faire » que vos employés ignoreront, commencez à la base : vos valeurs clés.

Un mauvais employé est quiconque n’admet pas et n’adhère pas aux valeurs clés de votre organisation.

Découvrir vos valeurs clés est une action en elle-même, mais lorsque vous avez établi un ensemble de « règles » avec lesquelles diriger votre organisation, vous constaterez que les gens qui s’adaptent à ces règles n’auront pas tendance à les violer.

Heureusement, vous détenez les clés du royaume de l’employé heureux. Préparez-vous à découvrir les trois étapes pour protéger votre organisation contre les mauvais employés :

  1. Les empêcher de se montrer
  2. Les empêcher d’entrer
  3. Les empêcher de rester

Étape 1 – Empêcher les mauvais employés de se montrer

La pré-formulation est extrêmement importante pour éliminer les possibles employés problèmes. L’exposition initiale de l’employé à votre organisation est la clé. Voyez les deux exemples suivants :

1. Un employé actuel dit à son ami, un employé potentiel : « tu devrais poser ta candidature à mon poste; la place est tellement désorganisée qu’on peut faire n’importe quoi ».

2. Un employé potentiel découvre votre site web et se dit « ce sont mes gens! J’adore ce qu’ils représentent, je me demande s’ils embauchent … »

Si vous présentez suffisamment de vos valeurs clés sur votre site web, dans vos annonces d’embauche, les systèmes téléphoniques et vos employés actuels deviennent les évangélistes de votre mission, votre position, votre organisation comme étant le bon endroit pour le bon employé. Lorsqu’un employé potentiel découvre votre organisation, il croit avoir enfin trouvé sa tribu. Ce seul phénomène augmentera considérablement la qualité de votre bassin de candidats. Ce qui nous amène à l’étape suivante...

Étape 2 – Empêcher les mauvais employés d’entrer

Une fois que vous avez établi les bases à l’étape un, l’objectif d’empêcher les mauvais employés d’infiltrer votre organisation est à moitié réalisé. Tout ce que vous avez à faire est de vous assurer que votre organisation vie et respire véritablement les valeurs clés qui ont mené vers vous des employés potentiels.

Un grand nombre d’employeurs se concentrent sur les antécédents de travail et/ou les capacités techniques. Ces deux éléments offrent une bonne information, mais ne sont pertinents qu’avec les employés qui ont les mêmes croyances clés que vous. Embauchez pour l’attitude, formez pour les compétences.

Si votre organisation se passionne pour un service à la clientèle exceptionnel, il est parfaitement possible d’enseigner à un employé comment servir un client. Il est inutile de lui enseigner à être enthousiaste au sujet du service à la clientèle. Votre vie s’améliorera exponentiellement si vous œuvrez à attiser les passions et les valeurs de vos employés. Vous ne travaillez pas à convaincre les gens de faire une chose qu’ils ne veulent pas faire ou de croire une chose qu’ils ne veulent pas croire.

Élaborez votre processus d’entrevue autour des valeurs qui ont attiré vos employés potentiels. Une fois cette correspondance établie, les antécédents de travail et la capacité d’effectuer le travail entrent en jeu. Une conséquence involontaire de vivre passionnément les valeurs clés de votre organisation est une communauté extrêmement attrayante. Cela peut amener des employés qui ne correspondent pas au travail à travailler encore plus fort pour entrer dans votre organisation, même lorsque votre pré-formulation et votre processus d’entrevue sont fondés sur les valeurs clés. Le moment est venu de sortir les gros canons...

Étape 3 – Faire sortir les mauvais employés

Créer une culture motivée par les valeurs clés repousse non seulement les mauvais employés, mais attire fortement les bons employés. Ils se sentent « chez eux », comme s’ils avaient enfin trouvé quelque chose de spécial. Ils ne veulent pas quitter. Ils restent plus longtemps, travaillent plus fort et aiment davantage leur travail.

Le revers de la médaille est que les gens qui ne correspondent pas aux valeurs clés ne se sentent pas à leur place. Ils ne sont pas à leur place. Ils ne comprennent pas pourquoi les gens agissent tellement différemment. Ils découvrent que la communauté formidable qui les a attirés vers votre organisation n’est pas pour eux. Plus souvent qu’autrement, ils quittent de leur propre gré.

Si vous avez quelqu’un qui ne saisit pas le message, et a besoin d’un peu d’aide pour reconnaître qu’il n’est pas à sa place, vous l’éliminerez par la reconnaissance systématique et l’application de vos valeurs clés. Les exemples de valeurs clés qui sont appliquées adéquatement, ou ignorées, ou malmenées sont des sujets courants. Les conversations de prise de décision commencent et se terminent régulièrement par vos valeurs clés.

Ceux qui ne saisissent pas vos valeurs ressortiront du lot. Si vous voyez que c’est le cas, ayez une conversation. Reportez-vous à votre processus d’embauche. Vérifiez qu’ils partagent les valeurs de votre organisation. Si c’est le cas, leur comportement suivra et tout va bien. Si ce n’est pas le cas, il est temps de les aider à faire la transition vers une organisation qui leur convient mieux.

Cela peut sembler une dure perspective, mais intégrer vos valeurs clés dans votre organisation est comme faire tourner une toupie. Il faut beaucoup d’énergie au début, mais une fois qu’elle a commencé à tourner, elle crée elle-même une quantité formidable d’énergie. Tenir les mauvais employés à l’écart de votre organisation aidera non seulement vos résultats—mais rendra votre vie et celle de vos employés bien meilleure.